Actualités

Suivez notre actualité sur les réseaux sociaux
Pour la petite histoire…Le 5 octobre 1880, Jacques Offenbach meurt alors que son opéra inachevé est en pleine répétition à l’Opéra-Comique. Son rêve était d’être reconnu comme un compositeur d’opéra talentueux et profond.
En savoir plus...
L’Abao Olbe a choisi, pour sa saison 17-18, la production Manon de l’Opéra de Monte-Carlo, présentée pour la première fois en janvier 2017 en Principauté. 
En savoir plus...
J-4 avant la première des Contes d’Hoffmann à l’Opéra de Monte-Carlo. Huit ans après sa création, la production mise en scène par Jean-Louis Grinda revient pour une série de représentations...
En savoir plus...
Dans le programme conçu pour les prochaines représentations des Contes d’Hoffmann, mis en scène par Jean-Louis Grinda, l’Opéra de Monte-Carlo revient sur la place particulière de cette œuvre d’Offenbach dans l’histoire du célèbre théâtre monégasque à l’époque de Raoul Gunsbourg. En 1904, il proposait une nouvelle version qui fut couronnée de succès. Des liens charnels se sont donc noués entre l’Opéra de Monte-Carlo et les Contes, faisant de cette nouvelle version un de ces évènements qui marquent un siècle d’opéra.
En savoir plus...
Triomphe vendredi dernier pour l’Orchestre Philharmonique de Vienne au Grimaldi Forum.
En savoir plus...
Le 11 décembre dernier, une conférence de presse a été donnée à l’Opéra de Monte-Carlo afin de présenter la Formation Internationale Professionnelle Artiste des Chœurs (FIPAC).
En savoir plus...
Pour I Puritani de Vincenzo Bellini deux représentations, deux succès incontestables : un public en liesse, des critiques sous le charme, une salle difficile à vider après les derniers saluts. Nul besoin pour ce spectacle de décors, de costumes ou d’une mise en scène, selon les spectateurs et les journalistes présents, l’excellence des artistes se suffisait à elle-même.
En savoir plus...
L’Opéra de Monte-Carlo a choisi pour la version concert d’I Puritani (Les puritains) de Vincenzo Bellini, les meilleurs artistes de la scène internationale.  En savoir plus...
Le metteur en scène Davide Livermore, a choisi de transposer l’action d’Adriana Lecouvreur pendant la Première Guerre Mondiale et de faire un parallèle avec un mythe du théâtre français, Sarah Bernardt. 
En savoir plus...
Pour cet Adriana Lecouvreur, Davide Livermore a choisi de transposer sa mise en scène à l’époque de Sarah Bernardt. Pendant que l’actrice française brûlait les planches parisiennes, Serge Diaghilev faisait de Monaco son port d’attache et créait les Ballets Russes de Monte-Carlo. En savoir plus...