Édito

​​Pour sa dixième année à la direction de l’Opéra de Monte-Carlo, Jean-Louis Grinda propose une programmation pleine de charme, de surprises et de talents. Cette saison plus que toute autre sera placée sous le signe

de la coopération et de la nouveauté.

Parmi les sept titres, une nouvelle production signée « Opéra de Monte-Carlo » en coproduction avec l’Opéra de Bonn dont la mise en scène, les décors et les costumes sont l’œuvre du célèbre ténor et chef d’orchestre José Cura, qui interprétera également le rôle-titre ; un concert avec l’incomparable baryton Leo Nucci, un ciné-concert en collaboration avec les Archives audiovisuelles de Monaco sur une musique improvisée en direct par le pianiste
Jean-François Zygel, bien connu du public.

Parmi les nouveautés, une très belle collaboration entre l’Opéra de Monte-Carlo et les Ballets de Monte-Carlo sera concrétisée par une soirée de gala, initiée par les Amis de l’Opéra et les Amis des Ballets au bénéfice des activités des deux institutions. 

Autre fructueuse association, la deuxième édition de la jeune « Académie lyrique de l’Opéra de Monte-Carlo », qui réunira, comme la première édition il y deux ans, en coopération avec la Fondation pour les initiatives culturelles et sociales présidée par Madame Medvedeva, 10 jeunes chanteurs semi-professionnels ou en études de la Fédération de Russie, pour un mois de perfectionnement à l’Opéra de Monte-Carlo. Nous aurons l’occasion de les écouter lors d’un récital de clôture, offert au public.

Cette nouvelle saison 2017-2018 s’annonce pleine de promesses tant par la remarquable qualité des artistes qui se produiront sur scène que par les ouvrages revisités spécialement pour notre belle Principauté.

 

S.A.R. la Princesse de Hanovre