Eine florentinische Tragödie

Une Tragédie florentine

Première à l’Opéra de Monte-Carlo

Opéra en un acte
Musique d’Alexander von Zemlinsky (1871 - 1942)
Livret d’après la pièce d’Oscar Wilde A Florentine Tragedy traduite par Max Meyerfeld
Création : Stuttgart, Hoftheater, 30 janvier 1917

Nouvelle production

Personnalité nimbée de mystère, compositeur admiré par Schoenberg et immense chef d’orchestre selon Stravinsky, Alexandre von Zemlinsky éprouve la douleur d’être totalement oublié de son vivant. La cause en est certainement le bannissement de ses œuvres par le Troisième Reich et l’anti-romantisme farouche des années d’après-guerre. Il fuit l’Anschluss en 1938 et termine sa vie aux États-Unis quatre ans plus tard, usé et abattu, incapable de reconstruire une nouvelle vie sur le continent américain. Il faudra attendre les années 70 pour que le monde de la musique daigne se pencher à nouveau sur les œuvres de cet homme aussi disgracieux que génial. Sa Tragédie florentine, créée en 1917, est un des opéras les plus remarquables de la première moitié du XXe siècle. Basé sur un drame poétique d’Oscar Wilde – le sujet avait tenté un moment Puccini et Busoni –, l’opéra concentre en un acte le plus singulier des triangles amoureux. Seul le meurtre du Prince de Florence, irrésistible séducteur, rendra son aura sexuelle à Simone, commerçant méticuleux et mari négligeant. Bianca, son épouse, s’exclame alors, transfigurée : « Tu es si fort, pourquoi ne me l’avais-tu pas dit ? ».

Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo

Salle Garnier
Opéra de Monte-Carlo
  • ♦ 19 février 2015 - 20 H 00 (Gala)
  • ♦ 22 février 2015 - 15 H 00 
  • ♦ 25 février 2015 - 20 H 00 
  • ♦ 28 février 2015 - 20 H 00 

Direction musicale
Pinchas Steinberg
Mise en scène & lumières 
Daniel Benoin
Décors
Rudy Sabounghi
Costumes
Nathalie Bérard-Benoin

Guido Bardi
Zoran Todorovich
Simone
Carsten Wittmoser
Bianca
Barbara Haveman

Galerie