La Navarraise

Première à l’Opéra de Monte-Carlo, le 18 février 1904
Dernière à l’Opéra de Monte-Carlo, le 15 mars 1923


Épisode lyrique en deux actes
Musique de Jules Massenet (1842-1912)

Livret de Jules Claretie et Henri Cain
d'après La Cigarette de Claretie
Création : Londres, Covent Garden, 20 juin 1904

Nouvelle production,
en coproduction avec l'Opéra Esplanade de Saint-Etienne

« J'appris que S. M. la reine Victoria avait demandé à Emma Calvé de venir à Windsor lui jouer La Navarraise. » Jules Massenet, Mes souvenirs 1912

Deux ans après Werther et quelques mois avant la création de l'exotique Thaïs, Jules Massenet se penche sur le domaine de l'opéra naturaliste. Lorsqu'il trace le plan de La Navarraise à ses collaborateurs Jules Claretie et Henri Cain, il est encore sous l'impression que lui causait le phénoménal succès de Cavalleria rusticana de Mascagni. Son nouvel opéra comportera donc deux actes rapides, violents, reliés par un morceau instrumental.
L'analogie s'arrête là car Massenet n'imite jamais Mascagni, ni ne s'inspire des débordements expressifs du vérisme italien. Si les moyens musicaux sont très différents, le drame âpre de Massenet, situé au moment des sanglantes guerres carlistes, est bien le plus réussi de ses trois ouvrages naturalistes. La Navarraise allie avec talent le lyrisme si français de Massenet et la concision des meilleurs drames véristes.

Chœur de l’Opéra de Monte-Carlo
Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo

 

Salle Garnier
Opéra de Monte-Carlo
  • ♦ 20 janvier 2012 - 20 H 00 (Gala)
  • ♦ 22 janvier 2012 - 15 H 00 
  • ♦ 25 janvier 2012 - 20 H 00 
  • ♦ 27 janvier 2012 - 20 H 00 

Direction musicale
Patrick Davin
Mise en scène
Jean-Louis Grinda
Décors et costumes
Rudy Sabounghi
Lumières
Laurent Castaingt

Chorégraphie
Eugénie Andrin
Chef de choeur
Stefano Visconti

Anita
Béatrice Uria-Monzon
Araquil
Enrique Ferrer
Garrido
Jean-François Lapointe
Remigio
Marcel Vanaud
Ramon
Guy Gabelle
Bustamente
Philippe Ermelier

Galerie