La cenerentola

Cendrillon • Gioachino Rossini

Première à l’Opéra de Monte-Carlo, le 6 février 1955
Dernière à l’Opéra de Monte-Carlo, le 1er avril 2000

Opéra en deux actes
Musique de Gioachino Rossini (1792-1868)

Livret de Jacopo Ferretti d’après le drame semiserio de Stefano Paveso
Création : Rome, Teatro Valle, 25 janvier 1817

Version de concert

Durée du spectacle : 2h30

Troussée par Rossini en vingt-quatre jours seulement, La cenerentola est, malgré l’échec de sa création à Rome en 1817, un délicieux chef-d’œuvre où la vis comica ne masque jamais l’émotion qui affleure. Le livret prend des libertés avec le conte de Perrault dont il s’inspire plutôt librement : la marâtre est remplacée par un beau-père plus bête encore que cruel, la fée est ici un philosophe, le prince est nanti d’un valet (l’échange des rôles entre le maître et le serviteur est un des ressorts comiques de l’œuvre), sans parler bien sûr des fameuses pantoufles de vair qui deviennent une paire de bracelets. Si les personnages se répartissent entre les méchants (ou ridicules) et les bons, la musique aussi oscille entre le genre buffo et l’élégie déjà romantique, faisant d’Angelina – Cendrillon – l’une des héroïnes les plus sensibles et attachantes chez Rossini. C’est dans ce rôle que la jeune Cecilia Bartoli se fit remarquer pour ses quasi-débuts au Metropolitan Opera de New York en 1996. Devenue diva assoluta, elle redevient Cendrillon pour ce concert.

Les Musiciens du Prince

En co-production avec le Grimaldi Forum

 

 

Salle des Princes
Grimaldi Forum
  • ♦  4 février 2017 - 20 H 00 
  • ♦  7 février 2017 - 20 H 00 

Direction musicale
Gianluca Capuano
Chef de chœurs
Stefano Visconti

Don Ramiro, prince de Salerno
Edgardo Rocha
Dandini, son valet
Alessandro Corbelli
Don Magnifico, père de Clorinda et Tisbe
Carlos Chausson
Clorinda
Sen Guo
Tisbe
Irene Friedli​
Angelina, dite Cendrillon
Cecilia Bartoli
Alidoro, précepteur de Don Ramiro
Ugo Guagliardo

Galerie