Actualités

04.10.2021 - Angela Gheorghiu en ouverture de saison !

Par sa voix magnifique et sa présence scénique électrisante, Angela Gheorghiu s'est imposée comme l'une des plus grandes stars de la scène lyrique actuelle. Vendredi 8 octobre prochain, à 20h salle Garnier, la soprano roumaine ouvrira la saison de l'Opéra de Monte-Carlo dans l'exercice tout en délicatesse et en musicalité du récital.

Gala Vargas, Gheorghiu, Petean ©2015 - Alain Hanel - OMC

Gala Vargas, Gheorghiu, Petean ©2015 - Alain Hanel - OMC

3 QUESTIONS À ANGELA GHEORGHIU

Vous êtes venu à plusieurs reprises à l’Opéra de Monte-Carlo (L’amico Fritz en 1999, Faust en 2005, Gala lyrique en 2015). Quel est votre meilleur souvenir ici ?

Tous mes souvenirs à l’Opéra de Monte-Carlo me sont très chers. La dernière fois que j’y ai chanté, c’était en effet en 2015, lors du gala de charité soutenant la Fondation de mon ami, Ramón Vargas. Mais la dernière fois que j’y suis allée, c’était au printemps 2019, lorsque j’étais de l’autre côté de la fosse d’orchestre, dans le public, pour assister à une représentation d’Otello de Verdi, que j’ai beaucoup appréciée.

L’amico Fritz était une nouvelle production, et un opéra qui est rarement chanté, un souvenir très cher pour moi. 

J’étais également en tournée au Japon avec l’Opéra de Monte-Carlo, dans La traviata, dirigée par Pier Luigi Pizzi et avec le maestro Richard Bonynge. À cette époque, je me souviens de Sir John Mordler, un ami très cher et un véritable passionnée. 

Quant aux représentations de Faust, c’était la production légendaire du Royal Opera House de Londres que nous avons présenté dans la nouvelle salle de spectacle monégasque, le Grimaldi Forum, qui m’a beaucoup impressionné en raison de son emplacement.

Parmi votre éventail de rôles, lequel préférez-vous chanter et incarner ?

Je n’ai pas de préférence parce que j’aime intensément chaque rôle au moment où je l’interprète. Lorsque je chante un rôle, je donne tout ce que j’ai, je suis très sincère et j’incarne vraiment le personnage dès le début des répétitions. Ce qui est essentiel pour moi depuis toujours, c’est de laisser pour chaque rôle que j’incarne, une empreinte forte et importante pour les générations futures de chanteurs et de spectateurs, tant sur le plan musical que dramatique. 

Nous vous retrouvons cette fois dans l’exercice du récital. Qu’avez-vous envie de transmettre au public monégasque à travers ce programme musical ?

Un récital est toujours une performance très intime, le public se concentre uniquement sur la voix accompagnée du piano. Le répertoire diffère de celui de l’opéra et il faut des styles différents pour le plaisir de chacun. J’espère que le public monégasque aimera les lieder/chansons que j’ai l’intention d’interpréter. Je proposerai aux spectateurs, un véritable voyage vers de nombreux joyaux musicaux couvrant une période de plusieurs siècles qui, j’en suis sure, touchera le cœur du public. Je suis très impatiente d’ouvrir la saison de l’Opéra de Monte-Carlo et de rencontrer à nouveau le public monégasque.

INFORMATIONS | BILLETTERIE

Informations et réservations : +377 98 06 28 28 / ticket@opera.mc
Billetterie en ligne : https://www.montecarloticket.com/