Il Corsaro

Giuseppe Verdi

Melodramma tragico en trois actes
Musique de Giuseppe Verdi (1813-1901)
Livret de Francesco Maria Piave, tiré du poème de Lord Byron The Corsair
Création : Teatro Grande, Trieste, 25 octobre 1848

Version de concert

_________________________

Première à l’Opéra de Monte-Carlo
_________________________

Les théâtres hexagonaux ont souvent pris au pied de la lettre le fait que les opéras de Giuseppe Verdi dits des « années de galère » devaient porter leur surnom pour une bonne raison et qu’il n’était pas nécessaire d’y prêter une trop grande attention. Comme si Guernica ou Les Demoiselles d’Avignon devaient nous empêcher d’aller voir du côté des périodes roses et bleues de Picasso...  Depuis le milieu des années 2000, l’Opéra de Monte-Carlo s’est attaché à présenter à nouveau de nombreux titres négligés du génie de Busetto, offrant à son public la redécouverte d’œuvres inoubliables (I due Foscari, Stiffelio, Ernani, I Lombardi alla prima crociata) ou recelant des beautés insoupçonnées (I masnadieri par exemple).

Il corsaro, créé à Trieste en 1848 dans une période où Verdi ne savait plus où donner de la tête, nous en apprendra toujours un peu plus sur le cheminement artistique du compositeur. Au-delà de la sensuelle beauté de ses cavatines et de l’allant irrésistible de ses cabalettes, on se risque peu à parier que le public y trouvera mille raisons de vibrer et de s’émouvoir.

Chœur de l’Opéra de Monte-Carlo
Orchestre Philharmonique De Monte-Carlo

SALLE YAKOV KREIZBERG • AUDITORIUM RAINIER III
  • ♦ 12 décembre 2021 - 15 H 00 
  • ♦ 14 décembre 2021 - 20 H 00 

_________________________

Direction musicale
Massimo Zanetti
Chef de chœur
Stefano Visconti

Corrado, capitaine des pirates
Giorgio Berrugi
Medora, jeune amante de Corrado
Irina Lungu
Seid, pacha, pacha de Corone
Artur Ruciński
Gulnàra, esclave favorite de Seid
Roberta Mantegna
Giovanni, un pirate
In-Sung Sim
Aga Selimo, guerrier de Seid
Maurizio Pace

_________________________